Consultez, Pour qui? Pourquoi?

Quand et pourquoi consulter un sexologue:

Parce que la sexualité est un sujet de l'intime, il n'est pas chose facile de consulter pour une problématique de cet ordre.

De plus, comment savoir dans quel registre se situer, vers qui se tourner, et à qui s'adresser. Est-ce au Médecin ( Le Généraliste, le Gynécologue ou l'Urologue)?. Qu'est-ce-qu'un sexologue ou sexothérapeute et que traite-t-il?

Autant de questions souvent sans vrais réponses.

Ainsi afin de vous aiguiller dans vos questionnements, voici une liste de raisons pour lesquelles le sexologue est la bonne personne à qui s'adresser:

°Je ne me sens pas bien dans mon corps et je fuis ainsi la sexualité ou les relations sexuelles

°Je suis très pudique, la sexualité me fait peur et/ou me parait sale, ainsi je n'ose pas avoir des relations sexuelles.

°Mon corps m'est inconnu, j'ai ainsi du mal avec le sex, comment vaincre mon appréhention, mieux me connaitre et apprivoiser mon intimité.

°Depuis ma grossesse, je n'ai plus envie de faire l'amour. Pourquoi et comment relancer le désir et renouer avec l'intimité du couple?

°En période de ménopause, les relations sexuelles sont plus difficiles, comment rendre la sexualité à nouveau attractive et satisfaisante?

°Mon sexe est trop petit ou disgracieux, je fuis les relations sexuelles, comment me réconcilier avec ce sexe et retrouver la confiance?

°Je veillis et mon corps comme mon sexe change, je suis moins attirant(e), moins performant(e) et ma sexualité n'est plus pareille. Quoi faire pour m'adapter et accepter ces changements?

°J'ai mal pendant les rapports sexuels, la pénétration est douloureuse. Pourquoi et que faire pour contourner ce probléme et apprécier les relations intimes?

°Je n'ai plus de désir pour ma ou mon partenaire, est-ce-normal et  comment rebouster l'envie?

°Mon éjaculation est trop rapide, cela me frustre et m'empêche de voir positivement la sexualité. Comment surmonter ce probléme?

°Je n'éjacule pas, même si j'ai du plaisir. Est-ce un souci? Comment le traiter? 

°Je n'ai pas d'orgasmes, Je suis frustré(e). Pourquoi? A quoi cela est-il dû? comment faire pour les obtenir.

°Ma ou mon partenaire se dit insatisfait(e) sexuellement, la discution et compréhension à ce sujet est difficile, comment échanger et se retrouver sexuellement?

°La maladie ou l'opération a perturbé mon attrait au corps et à la sexualité, je voudrais comprendre et retrouver qui j'étais et une sexualité épanouissante.

°Ma ou mon partenaire souhaiterait une sexualité plus diversifiée, les pratiques me font peur et pourtant je voudrais y répondre. Comment surmonter mes freins?

°J'aime le sexe, mon ou ma partenaire pas beaucoup, est-ce possible d'espérer se comprendre et trouver un équilibre?

Mais aussi:

°Je ne me sens pas bien dans le sexe qui est le mien, je ne le comprends pas, cela me fait peur. Comment comprendre ce qui m'arrive et qu'en faire?

°Je suis attirée par une personne du même sexe que moi, est-ce anormal? Qu'est-ce que cela signifie? comment savoir si je suis hétérosexuel(le), bi-sexuel(le) ou homosexuel(le)? 

°Je suis une fille ou un garçon et mon plaisir est de m'identifier à l'autre sexe, cela me pose questions, comment gérer cette situation?

Ou encore:

°Je souhaiterai avoir des relations sexuelles avec plussieurs(es) partenairs(es) auxquels(les) je tiens, j'ai entendu parler du polyamour, qu'est-ce-que c'est? Est-ce-pour moi?

 ° Mon partenaire (il ou elle) me parle de pratiques sadomasochistes, je ne sais pas à quoi cela correspond, qu'elles sont les règles à respecter, comment identifier si cela saurait me plaire et satisfaire?

° Pour pimenter la sexualité, notre couple envisage l'échangisme ( en club ou soirées privées),  ces pratiques comportent-elles des risques? Lesquels? Que savoir des codes à respecter pour protéger la relation de couple?

° Je suis un homme et je me ressens dépendant du sex, j'y pense continuellement, je suis accros au vidéo à caractère pornographique, j'ai un besoin accrus de relations sexuelles, assouvir ma recherche de plaisir occupe concidérablement mes pensées. Suis-je addict? Je me pose la question et j'en souffre.